Planification des travaux de construction

Lorsqu’on est malade, que l’on sent des symptômes, est-il si judicieux de pratiquer l’automédication?

Ou est-ce que le pharmacien nous délivre tous les médicaments sans forcément nous demander une ordonnance ?

 

Et bien non ! ...

En effet, il est, à juste titre conseillé de faire un bilan avec son médecin puis d’éventuelles analyses afin de valider le recours à un traitement.

Chaque maison, étant unique, de par son architecture, de par son orientation, sa localisation, ou même de par la composition du foyer y résidant et son usage, il apparaît en effet, qu’avant de réaliser des travaux, l’approche holistique et l’analyse avant travaux, va nous permettre de trouver les solutions les plus adéquates aux problèmes rencontrés. C'est la raison pour laquelle nous vous proposons un diagnostic avant travaux.

Connaître la composition de la maison, c’est comprendre son comportement pour agir de manière pertinente lors du chantier. Nous nous devons de nous adapter à chaque chantier, à chaque particularité de celui-ci.

Conseils Travaux

Bon bilan, bon traitement !

Maison en bois

Comment choisir son isolant

Pour choisir votre isolant écologique, il y a 4 critères à prendre en compte :

-    La conductivité thermique : plus elle est faible, meilleur est l'isolant

-    Densité : pour le confort en été, il faut une bonne capacité d'accumulation, influant sur le déphasage thermique.


-    Isolation phonique : elle va dépendre de l'épaisseur et de la composition de l'isolant naturel

-    Sa perméabilité à la vapeur d'eau : pour permettre à l'habitation de respirer et assurer une plus grande durabilité des matériaux naturels.
 

 

 

 
 

FABRIQUÉ EN France

Les produits sélectionnés sont fabriqués en France !

Produire en France, c’est maintenir les emplois en local et préserver notre savoir-faire français que nous sommes fiers d’afficher !

Palais de justice français
 
fenetre-buee-humidite (1).png

Le fonctionnement hygrothermique

L’hygrothermie caractérise la température et le taux d’humidité de l’air à l’intérieur d’une pièce ou d’un local. À l’heure actuelle, cette mesure est primordiale pour définir le confort d’une habitation, car l’hygrothermie influence la santé des habitants et la durabilité du bâtiment.

Le fonctionnement hygrothermique d’un matériau représente quant à lui le comportement du matériau face à une grande variation de température et du taux d’humidité. Il s’agit de la capacité du matériau à absorber ou à rejeter l’énergie pour préserver le confort thermique du logement.

Des études ont mis en avant le fait que les matériaux biosourcés présentent un fonctionnement hygrothermique spécifique. On parle de matériau biosourcé lorsqu’un isolant intègre une part de biomasse dans sa composition. C’est notamment le cas des isolants rigides et semi-rigides à base de fibres végétales, mais aussi de la ouate de cellulose, de la paille et du béton de chanvre.

La prise en compte du fonctionnement hygrothermique d’un isolant est essentielle pour gagner en confort.

La performance thermique repose sur les phénomènes de transferts de vapeur et de changement de phase dans la paroi. Lorsque le changement de phase a lieu, l’énergie est absorbée ou dégagée par le matériau, ce qui permet d’amortir les variations de température et d’assurer le confort thermique du logement. Tous les isolants ne présentent pas les mêmes avantages en matière d’hygrothermie : certains absorbent ou dégagent plus d’énergie que d’autres.

 

Les études actuellement disponibles démontrent les bonnes performances thermiques des parois intégrant un isolant biosourcé. Avec cet isolant hygrothermique efficace, les performances thermiques sont améliorées de près de 50%. Puisque le confort intérieur ressenti est amélioré de manière significative par une isolation à partir de matériaux biosourcés, la consommation énergétique globale est diminuée, car moins de chauffage est nécessaire.

 

 

Qualité de l'Air Intérieur

Les matériaux biosourcés, sont, par nature, faiblement émissifs en COV, composés organiques volatiles. Ce qui, en plus d'une bonne régulation hygrothermique, permet d'assurer une qualité de l'air optimale

Danser à la maison
 
0601786381591-web-tete.jpg

Confort d'été

Ce n'est pas peu dire que nous connaissons des années de plus en plus chaudes, qui nous soumettent à des périodes caniculaires plus régulières.

La solution, afin de garantir son confort d'été, n'est pas d'opter automatiquement pour une climatisation, non.

La solution est de choisir un isolant à fort déphasage thermique. C'est-à-dire, que la chaleur met beaucoup plus de temps à le traverser, voir n'a pas le temps de le traverser du tout avant la tombée de la nuit et l'inversion des températures en été.

Les isolants biosourcés sont généralement très efficaces pour vous permettre de conserver un climat agréable, même en période de canicule. La fibre de bois ou la ouate de cellulose sont réputés pour leur fort déphasage thermique (entre 9 à 12h).

 

 

 

 

Combien ça coûte ?

En général, les matériaux biosourcés, fourniture et main d'oeuvre comprise, sont 20 à 30% plus chers que les isolants conventionnels.

C'est un effort acceptable afin d'obtenir autant d'avantages de ces isolants. Ce qui en fait leur succès.

Euros